Toujours aussi bon, mais moins flippant que les précédents, car il commence à y avoir une logique dans ce merdier. Des codes, des règles, des coupables, une conspiration, des preuves. C'était sympa de les voir s'enfoncer gentiment dans la folie, mais c'est quand même plus réjouissant quand ils arrivent à accorder leurs violons et se rendre compte qu'ils ont tous vu la même chose.

J'étais morte de rire au début de l'épisode quand ils ont répété vingt fois "it didn't have a face" genre totalement ce que j'avais dit hier.