jeudi 4 septembre 2014

Doctor Who - 8x02 - Into the Dalek

Quelle sombre merde. J'arrête de regarder, le prochain sera sans moi. Il a l'air encore plus pourri que celui-là, et pourtant il en tenait une couche...
Pas une ligne de dialogue qui sonne juste, pas un acteur qui joue bien. Des effets spéciaux ridicul
es à tire-larigot, une intrigue pourrave qui a tout pompé sur les saisons précédentes. J'ai passé l'épisode à me demander quel était l'intérêt. Il n'y en a aucun. C'est pas drôle, pas beau, pas bien écrit. Le fil rouge est ridicule, c'était la goutte d'eau. Non. Juste non.

Le début de l'épisode, c'est le 106 (Dalek) version nulle. Dans le 106, on s'y attend pas, il y a un choc, on est terrifiés de voir le Docteur terrifié par quelque chose. Le jeu d'Eccleston était juste parfait. Là... bleh. Aucune émotion, aucune logique. On sait clairement d'avance que garder un Dalek, même "bon", en captivité, c'est une idée de merde.

Mais alors la miniaturisation (avec tailles variables, et entrée par ??? la lentille, what ?), c'était débile au possible. Moche (encore et toujours des couloirs pas beaux), non inventif et pas crédible. (D'un coup je viens de repenser à cet épisode du Mighty Boosh à base de miniaturisation qui était tellement plus drôle, inventif, barré, visuellement excitant...

Donc ils le réparent, il redevient méchant, donc ils décident de lui rebooter les souvenirs (gros gros pompage de 2001, mêmes décors, seulement encore une fois, aucune émotion, aucun enjeu. Quel est l'intérêt d'avoir un Dalek psychotique qui voit la beauté de l'univers ? Et l'autre quichasse qui se sacrifie pour ces idiots, non mais vraiment... Encore une énième fois aucune émotion vu que de toute manière on apprend son nom 2 min avant qu'elle crève. (Ou qu'elle crève pas, vu que le fil rouge a décidé de pointer ses gros sabots moches à ce moment... là c'en était trop, et c'est là précisément que j'ai pris la décision d'arrêter de regarder. Merde quoi, un peu de subtilité, c'est pas parce que c'est une série pour les enfants, et qu'on a reproché à Moffat d'être trop obtus qu'il faut faire un parcours fléché... un juste milieu, que diable !)

Autant j'avais apprécié Capaldi dans le 801, autant là, l'ensemble était tellement mal écrit, qu'il n'y avait rien à sauver. J'en ai rien à faire, de ce Docteur et de ses interrogations à deux ronds sur sa bonté intrinsèque. Ça fait sept saisons qu'ils jouent sur la noirceur inhérente au Docteur, que c'est fait subtilement, magnifiquement. Mais non, là il faut qu'il se pose les questions ouvertement, lourdement. Je passe sur les plans ridicules avec sa tête en gros plan et l'univers qui défile derrière, c'était un festival de kitsch laid.

Et alors la preview du prochain. J'ai pas la force mentale d'endurer ça.

Posté par nao_asakura à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 24 août 2014

Doctor Who - 8x01 - Deep Breath

J'ai le sentiment de ne pas avoir tout compris, et c'était un peu frustrant. Sensation de déjà vue constante, pas vraiment déplaisante, juste bizarre. Par moments je pensais aux premiers épisodes en noir et blanc, à d'autres l'accent, les phrases faisaient réapparaître le fantôme de Ten. C'était douloureux et confus. L'intrigue aurait pu être bien si elle n'était pas... bizarre. Quelle est la finalité du truc, on n'en sait rien, et on est encore une fois bazardés sur un cliffhanger à base de petite phrase sibylline... Ce Docteur-là est bien stressé de la vie. C'est la seule chose qui m'a fait continuer à regarder. Essayer de trouver à quel acteur/personnage il me faisait penser. Un mix entre Mr Bean et... je sais pas, je cherche encore. On sentait qu'ils essayaient désespérément de rentre Clara intéressante et de la doter d'une personnalité en 4e vitesse, mais je ne suis pas dupe. Là où je vois que j'ai totalement rien suivi, c'est que je me souvenais même pas comment Jenny était encore en vie, et ce qui avait tué le Docteur. Super.

Posté par nao_asakura à 02:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 26 décembre 2013

Doctor Who épisode de Noël : j'en suis à 1/3 et j'ai envie de m'arracher les yeux pour me les fourrer dans les oreilles.

C'est du niveau de la saison 6 de SPN. C'est triste.

Probablement un des pires épisodes que j'ai vu (à l'exception de ceux de la saison 5 qui chiaient sur les anges et d'Amy enceinte). C'était un mauvais mash-up de tout ce que j'ai détesté dans l'ère Moffatt. Tous les plots sans queue ni tête, tous les méchants massacrés, le tout saupoudré d'esprit de Noël auquel on ne croit pas une seconde. Et je me suis découvert une nouvelle phobie : les acteurs jeunes déguisés en vieux. BRRRRR.

Posté par nao_asakura à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 25 décembre 2013

Doctor Who - The Day of the Doctor (2013)

Biiien. C'était bien. Joli, pas trop compliqué, avec des références que j'ai comprises, et des trucs mignons comme tout. J'ai eu peur, au début, quand ils sont partis dans tous les sens au pas de course, avec musique et explosions qui vont bien. J'ai fait la gueule devant mon écran, comme si ça allait changer quoi que ce soit. Et puis... ils se sont bien rattrapés, l'intrigue était compacte et compréhensible, pas trop longue, pas trop conne. Ça change, vraiment.

Posté par nao_asakura à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 18 mai 2013

Doctor Who - 7x14 - The Name of the Doctor (finale)

Quel étrange épisode. Y a pas d'autre mot, c'est juste étrange. Pas grandiloquent comme un finale de RTD. Pas incompréhensible et triste comme un finale à la Moffat. Juste étrange. Juste ce qu'il faut d'humour, de larmes, de références au canon (et clore la timeline de River, avec une référence à Silence in the Library, c'était bon), et d'entourloupes louches. Mais la fin... Elle laisse un sentiment bizarre de mind rape à la Moffat, quand même. Je vais même pas essayer de comprendre, et attendre la suite /o/

Posté par nao_asakura à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 11 mai 2013

Doctor Who - 7x13 - Nightmare in Silver

Waaaaaw. Quand j'avais vu la bande-annonce, avec les Cybermen, j'avais un peu fait la grimace, ce sont vraiment pas mes méchants préférés. Mais quel magnifique épisode, au final ! Du rire, du traumatisme mental, des jolis retournements de situation prévisible et moins prévisibles. Les effets spéciaux, les décors étaient à la fois géants et minimalistes, j'ai vraiment apprécié qu'ils soient plus inventifs que grandiloquents. Un vrai bel épisode, avec le Docteur au centre, comme il se doit. Et cette partie d'échecs...

Posté par nao_asakura à 23:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 9 mai 2013

Doctor Who - 7x12 - The Crimson Horror

Hmmmm. Je suis pas totalement convaincue. Le premier tiers était vraiment excellent, l'époque, les dialogues, Madame Vastra & Jenny, l'absence du Docteur, le sauvetage. La suite oscillait entre le ridicule et le bâclé, bien que les personnages pris individuellement soient assez exceptionnels. Ça manquait de cohérence, de crédibilité d'ensemble. Le prochain a l'air sublime par contre.

Je me demande s'ils essaient de faire un truc avec les clins d’œil aux Classics dans chaque épisode, ou si c'est juste ça... des clins d’œil.

Posté par nao_asakura à 23:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 28 avril 2013

Doctor Who - 7x11 - Journey to the Centre of the TARDIS

Je suis carrément partagée par ce dernier épisode... Le mot qui me vient, c'est craptastic.
La somme des instants parfaits surpassait la nullité des costumes, mais ça oscillait énormément.

Ça fonctionne pas aussi bien qu'un Silence in the Library. Le cœur n'y était jamais totalement, à part à la fin. Peut-être parce que c'est pas un double épisode et que ça finit en rien. Peut-être parce que rien n'égale la première apparition de River. Peut-être parce qu'à force de faire du Moffat, la série tourne en rond.

J'ai surtout été gênée par les "monstres" mal faits. Le procédé totalement crappy qui consiste à brouiller l'image pour faire passer la pilule avait des excuses dans le Sunshine de Danny Boyle, parce que ça arrivait à la fin, après une montée en puissance terrifiante, et que ça allait dans le sens de l'intrigue. Là, tout ce que je voyais c'était des mecs en costume moches qui couraient dans des couloirs moches, floutés.

Il y a des trucs excellents, je dis pas. La fin, le nom, Clara... Les échos dans la salle de contrôle du TARDIS m'ont filé des frissons, un truc concret. L'arbre à machines, la bibliothèque, le cœur sur pause à la fin, c'était beau, étincelant, logique.
Le moins bon déjà vu tout pompé des monstres cramés, c'était moins bien. Et l'histoire de l'androïde laissait un goût vraiment amer, de n'importe quelle façon qu'on la regarde.

Posté par nao_asakura à 02:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 20 avril 2013

Doctor Who - 7x10 - Hide

Oh my gosh. Ça faisait longtemps que je m'étais pas caché les yeux comme une gamine... C'était proprement terrifiant, et heureusement que la fin est ce qu'elle est, sinon je suis pas certaine que j'aurais pu dormir tout de suite.
Le reste de l'épisode, c'était une succession de cabotinage et de petits moments parfaits. Des clins d’œils, des trucs profonds, du rien, mais du beau rien. C'était bon, parce que l'épisode se valait en lui-même, tout en faisant avancer le fil rouge qui est loin d'être central, tout en l'étant. Vraiment perturbant, et ça donne envie d'être perturbé, de suivre le mouvement. C'était excitant.

(J'ai beaucoup pensé à SPN, visuellement... La forêt/Purgatoire, la traque angoissante dans la maison hantée, les cercles de craie et les cold spots...)

Posté par nao_asakura à 23:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 15 avril 2013

Doctor Who - 7x09 - Cold War

Bleh.

J'ai pas eu le courage ni la motivation d'émettre une pensée cohérente après un tel caca à une heure si tardive.

Posté par nao_asakura à 01:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,