mardi 28 février 2017

Patriot - 1x10 - Dead Serious Rick

Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

De toutes les fins possibles, et il n'y en avait pas des masses non plus, c'est probablement la pire/meilleure et celle que je n'avais pas du tout anticipé. La putain de fin ouverte sans qu'on sache si c'est renouvelé ou non. Dans tous les cas, c'est un crève-coeur, parce que je me suis enfilé les épisodes à une vitesse malsaine, et que dans tous les cas, il faudra attendre. Eternellement si c'est annulé, un an ou deux s'ils ont assez de culot pour renouveler.
Si on fait une moyenne des épisodes que j'ai trouvé exceptionnels et des épisodes juste bizarres/bof, c'est l'exceptionnel qui l'emporte haut la main. Pour Michael Dorman pour qui j'ai un attachement flippant, mais pas que, loin de là.
Il y a de la justesse dans énormément de choses, et les trois chansons dans ce finale m'ont tuée, j'étais torturée ; American Pie et sa réaction physique, la chanson pour son frère et le chien, et Perfect Day, oh Perfect Day. Il y a des chansons qui ne sont pas censées être réutilisées dans autre chose, et celle-là en est une. C'est Trainspotting, point. Mais. Putain qu'est-ce qu'elle était bien utilisée ici.
Bref. Non. Ça ne va pas, mais ça pourrait être pire - le leitmotiv de la série, en somme.

And the motherfucking hug with Ichabod/Death. Je veux dire, le mec a joué d'autres choses, mais... il a aussi joué la Mort dans Supernatural, et ce n'est pas rien. Et (il faut que je vérifie), mais il me semble que c'est le seul personnage a prononcer le mot dépression, et pas juste à tourner autour du pot. Cette scène était ridicule, certes, mais... très très très flippante et juste et métaphorique, aussi. Cette série est juste une immense métaphore à base d'escaliers et de A to B.

Posté par nao_asakura à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Patriot - 1x09 - Dick Cheney

Les sales chiens, ça se fait pas de couper un épisode comme ça... C'était physiquement frustrant, cet épisode où John et son père essaient de rattraper le tir (ce qui n'est pas gagné vu le niveau de fuck up dans lequel John est fourré), mais il y avait de bons moments presque réjouissants, dans le lot. Espérons que le dernier soit à la hauteur de mes espérances maintenant.

"Dick Cheney."
"I don't know who that is..."
You and me both, John, you and me both.

Posté par nao_asakura à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 27 février 2017

Patriot - 1x08 - L'Affaire contre John Lakeman

Ouh putain. Qu'il était bon, cet épisode. Quelle est excellente, cette fin de saison. Je sais pas comment ils vont finir ça, quelle direction ça va prendre, mais c'est jouissif au possible. C'est le genre de truc débile, visuellement et sur le papier, avec toutes les emmerdes possibles qui convergent au même moment sur John, ça donne envie de crier de frustration devant son écran, même s'il y a parfois de petits éclairs d'espoir, au milieu de tout ce caca. Dennis en est un, Dennis est parfait, tout le monde devrait avoir un Dennis pour ami. Awwww. Mais Saperstein quoi, les boules. Bref, je me suis trop attachée, ça devient malsain, les saisons complètes en une fois c'est le mal.

Par contre la partie de pierre papier ciseau de plus de deux minutes, j'étais pliée, c'était parfait et débile à la fois, gros kiff.

Posté par nao_asakura à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Patriot - 1x07 - Hey, Is Charlie There?

Franchement s'il finit pas suicidé avant la fin de la saison ça sera un exploit. Ca fait tellement de peine tout ça, avec le frère et le mec des ressources humaines qui se font réellement du souci, et l'autre qui plane et qui plane et qui plane. Et quand on pense qu'ils ne pourront pas rajouter davantage de merdes, paf, ça empire.

He called the doooog.

Posté par nao_asakura à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Patriot - 1x06 - The Structural Dynamics of Flow

Rah, j'aime pas les trucs frustrants comme ça, où on a l'impression que les personnages avancent dans de la mélasse tellement ils n'arrivent pas à faire ce qu'ils doivent faire quand il faut. Trop creux, cet épisode, même s'il y avait de très bonnes scènes. Je vois pas comment ils peuvent s'en tirer à ce stade. Et le flashforward de 2017 (dans les épisodes précédents) ne m'inspire rien de bon.

Et les parties en "français" donnent envie de se tirer une balle. C'est terrifiant.

C'est chiant parce qu'après le 105, j'aurais pu dire que c'est une série exceptionnelle, mais le 106 fracasse tout par sa niaiserie. J'aime qu'ils tournent autour du pot avec la même histoire qui fait tâche d'huile, c'est amusant et désespérant à la fois.

En fait je n'arrive pas à déterminer ce que cette série est censée être. Je sais que ça me plait (probablement pour toutes les mauvaises raisons), que je regarderai jusqu'au bout et que j'en ferai une présentation quelque part pour obliger les gens à regarder cette curiosité qui n'aurait jamais été commandée sur une chaîne "normale", je pense. Non, le problème c'est que je n'arrive pas décider ce qu'ils essaient de faire. Est-ce une série d'espionnage (on est loin de Homeland, encore que, la CIA qui tente d'influencer la politique iranienne de manière totalement illégale avec une opération qui foire, ça me rappelle quelque chose...). Mais si c'est de l'espionnage, ce serait centré sur l'espion le moins doué de la planète, totalement poissard et déphasé. Ce qui m'amène à mon second point, serait-ce juste une métaphore de la dépression ? Je pense beaucoup, beaucoup à Bruges, que je vais certainement finir par revoir dans la foulée, à cause du postulat de départ (un type dépressif à cause d'une bavure qui s'est soldée par la mort d'un innocent) et l'environnement carte postale dans un bled européen minuscule. Les personnages qui gravitent autour de John n'ont de cesse de lui rappeler qu'il est déphasé (Leslie en tête), ou de lui prodiguer des conseils d'hygiène de vie sensés. Manger, dormir, ne pas fixer le vide d'un air con, ne pas prendre la place de parking de son boss. Plein de mésaventures sont physiquement dérangeantes, je pense au 104 et cet épisode entier avec un sac de 80 kilos (contenant un Portugais kidnappé et enroulé dans du scotch) sur le dos, et tellement, tellement d'escaliers, avec le rappel constant de son retard par rapport au planning fixé, par rapport à la normalité. C'est une représentation intéressante de la sensation de tâche insurmontable qu'est le quotidien quand on est en dépression.

Et sinon, dans la catégorie pronostics, même si je n'aime pas trop en faire, mais là ça m'a fait gamberger, je me suis passé en revue tous les éléments présentés mais pas encore exploités, vu qu'ils ont l'air de fonctionner comme ça. Pour l'instant, il nous reste le contenu du sac, toujours pas révélé, le plan des Portugais, qui va tout faire dérailler à un moment ou à un autre, de préférence à la fin d'un épisode en guise de cliffhanger, la Japonaise et son passeport, le frère (les frères).

Posté par nao_asakura à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


dimanche 26 février 2017

Patriot - 1x05 - Un Monsieur Triste En Costume

Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan ♥

Les chansons les chansons les chansons. Je fonds.

L'explication du CD et du mec au kayak était adorable et parfaite. Les flashbacks sur 2011 et Amsterdam étaient très très bien faits, rapides, pas chiant comme les précédentes redites. Ça se met très bien en place, l'intrigue tient toujours sur un post-it et en même temps il y a de la recherche. Épisode à la fois hilarant et terriblement triste, un bon ratio en somme. Et je n'aurais jamais cru dire ça, mais Terry O'Quinn était parfait dans son rôle.

Posté par nao_asakura à 23:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Patriot - 1x04 - John's To-Do List 5/18/12

Je suis partagée. D'un côté, il y a de grands moments pseudo artistiques bien trop longs, mais d'un autre côté Michael Dorman. D'un côté c'est parfois creux, volontairement bizarre, et d'un autre il y a une humanité et un humour assez intrigant, pour tous les personnages. L'ensemble est bien pensé, mais ressemble parfois un peu à projet de fin d'école d'art, un truc bizarre volontairement. Je sais pas.

Posté par nao_asakura à 22:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 25 février 2017

Patriot - 1x03 - McMillan Man

Hm. Il était à la fois trop court, celui-là, avec des passages trop longs, et des redites. Cela étant dit, ça se laisse voir sans problème, avec ce petit côté décalé constant.

La scène de muscu dans le sous-sol du collègue chelou était... spéciale (et les jumelles, mon dieu...).

Posté par nao_asakura à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Patriot - 1x02 - C-19

J'avais revu le pilote dernièrement, quand ils ont annoncé la date de la suite, et j'avoue qu'il ne tenait plus aussi bien la route que la première fois. Je n'ai plus eu le même élan d'amour pour cet espion dépressif, les mêmes fous rires devant cet humour noir totalement décalé.
Et bien ce 2e épisode m'a fait retrouver tout ce que j'avais adoré dans le pilote la première fois. C'est drôle, décalé, rythmé, débile, lent, bizarre. La narration est totalement fragmentée, faite de scènes et d'images parfois sans lien entre elles, de lieux exotiques divers, sur une trame de fond à base de crise politique. Il ne se passe quasiment rien du tout, dans cet épisode, et pourtant je meurs d'envie de savoir la suite.

Posté par nao_asakura à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 23 février 2017

Lethal Weapon - 1x16 - Unnecessary Roughness

Par où commencer mais par où commencer ???
Je comptais reprendre mes whumpy tags, mais avec des épisodes pareils, il n'y a même plus besoin d'en rajouter, tout est déjà compris dans le prix. Les points de suture sur son propre front dans la morgue aid
é par Cahill ? Le coup de poing pour comparer les formes de bagues ?? La dent ?!! Putain c'était du niveau de Dan Vs, cette histoire de dent recollée à la colle, perdue dans une salade, etc. Et les cheveux ? Et la sobriété difficile ? Et... C'était parfaitement génial.

Posté par nao_asakura à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :